Cameroun : Les Eglises chretiennes de réveil montent en puissance

Posté le 20 juin 2010 dans Actualité

;-) Source : Cameroun Actu

Combattues à leur début, les églises dites réveillées, se sont  au fil des temps faites acceptées dans la société, au point  d’attirer aujourd’hui de plus en plus de  fideles. Enquête  sur un  phénomène social au Cameroun…Enquête

A Yaoundé et  à Douala, les deux plus grandes villes du Cameroun, il est difficile de marcher deux cents mètres sans voir une église réveillée. Elles sont visibles partout  autant en empruntant les principales artères que les rues des quartiers. Certaines églises, parfois même sans dénomination  publiquement connue sont logées dans des domiciles privés du « pasteur » ou d’un des membres de l’assemblée. Il est donc difficile d’avoir en termes de chiffre le nombre des églises pentecôtistes  au Cameroun. Toute confession comprise, l’Etat  du Cameroun ne reconnaît  dans ses registres que 26 associations  religieuses. Il faut savoir que la création ou l’installation d’une association religieuse au Cameroun relève du régime de l’autorisation administrative préalable. Mais comment font-elles donc, ces églises réveillées pour pousser comme des champignons dans tout le Cameroun?

 En pratique, pour contourner l’illégalité, certaines églises se présentent comme des chapelles des églises installées légalement. La complicité des églises légales est le plus souvent achetée. Une fois à pied d’œuvre, les nouvelles églises partagent une part du beefsteak avec les patrons de celles qui les couvre. Généralement, il n’y a pas le moindre  rapport hiérarchique et véritablement idéologique entre ces églises. Par ailleurs la légalisation intervient parfois longtemps après le démarrage effectif des activités. « j’ai reçu l’appel de dieu pour créer mon église, la loi divine est au dessus de la loi des hommes », confie le pasteur Paul NDZANA de l’église du dieu vivant qui ajoute  qu’il fallait d’abord pour lui obéir à dieu avant d’obéir aux hommes. Au de-là des propres créations  locales, un bon nombre des églises réveillées basées au Cameroun ne sont que des relais des mouvements crées dans d’autres pays. Il en est par exemple de la vraie église de Dieu, « True Church of God » en anglais qui n’est que le relais d’une église de même nom  née au Nigeria… Les  églises réveillées se multiplient non pas seulement à cause des dissensions internes qui arrivent souvent, mais davantage parce qu’elles attirent de plus en plus de fidèles.

 L’EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE  EN PERTE DE VITESSE

La  plupart des fidèles des églises pentecôtistes  sont des anciens fidèles de l’église catholique romaine qui est au Cameroun « quand il n’y a pas la vérité quelque part, il y a de quoi se débrouiller ailleurs» explique le pasteur Joseph TAGNE, quinquagénaire  de  la vraie église de dieu. 25 ans plus tôt, il était fidèle catholique romain. Cette petite phrase  du pasteur exprime la pensée générale des fidèles pentecôtistes vis-à-vis de leur ancienne  église. Ce qui fait dire au professeur Jean Paul MESSINA, chrétien catholique  romain et historien des religions, que « les pasteurs des églises réveillées  diabolisent l’église  catholique romaine auprès de leurs fidèles . Il y a une arnaque spirituelle dans ces nouvelles églises  qui  au lieu de mettre l’enseignement de la parole de dieu  devant, mettent plutôt l’accent sur des miracles  douteux, qui s’opéreraient à l’intérieur de ces églises. Ces dernières fondent leur ministère sur ces miracles  dont elles n’ont d’ailleurs pas le monopole » poursuit le prof  MESSINA.

LES VRAIS FAUX MIRACLES

Pour les églises réveillées en effet, tous les dons que l’on trouve dans les actes des apôtres ou les épîtres, sont considérés comme pouvant se manifester dans l’église aujourd’hui. Les miracles dans les églises pentecôtistes relèvent aujourd’hui pour de nombreux pasteurs de ce bord, des événements quasi ordinaires. Les cultes s’accompagnent souvent des témoignages des fidèles dont les problèmes ont été solutionnés… par dieu. Et  à en croire certains témoignages, Dieu résout des problèmes devant lesquels l’être humain en est encore à la recherche des solutions. Olive, une jeune fille Camerounaise rencontrée à Yaoundé, sans nous montrer des documents affirme avoir guéri du SIDA par la prière. Son pasteur affirme que son cas n’est pas isolé, un avocat  membre d’une église réveillée nous a aussi affirmé  avoir guéri toujours grâce à la prière  d’un cancer  au niveau des jambes  qui l’a  rongé pendant 3ans. Le pasteur MBEDE de LA COMMUNAUTES CHRETIENNE REVEIL DES NATIONS, une église réveillée basée à Yaoundé affirme avoir guéri grâce à la prière plusieurs fous. « Les miracles se produisent également  à l’intérieur  de l’église catholique romaine, mais seulement ‘il y a toute une procédure pour les reconnaître », affirme le professeur MESSINA qui  ajoute «  qu’ils ne sont pas annoncés de façon spectaculaire ». Il en est ainsi de la pratique de l’exorcisme » bien discrète dans la vielle église.

UNE IMPLANTATION AU FORCEP

Le mouvement pentecôtiste a été introduit au Cameroun par des  hommes comme  Samuel NJIE OBAKER et André MBASSI. Le mouvement, porté souvent par des pasteurs auto proclamé sera dans un premier temps combattu par les autorités et davantage les populations qui qualifient ces églises de secte dans le sens péjoratif du vocable. C’est en 1971 seulement que  la vraie église de dieu obtient le décret présidentiel lui conférant son existence légale. On l’oblige cependant à n’exercer que dans la zone anglophone dans un premier temps. C’est en décembre 1990 après l’adoption d’une loi libérale sur la liberté d’association  que plusieurs églises pentecôtistes vont accéder à la légalité.Ce n’est toutefois que très récemment que l’on a commencé à accorder de façon minime  une place aux pentecôtistes  lors des événements officiels faisant intervenir les religions. L’apôtre Achille MENDOGO de l’église pentecôtiste du Cameroun  par exemple fait partie depuis quelques années des ministres du culte qui présentent les vœux de nouvel an au président de la république. Le « parler en langue », entendu comme un signe de la manifestation du saint esprit, les cultes ambiants laissant place à des témoignages de conversion, et à  des miracles sont des caractéristiques fondamentales des églises pentecôtistes. Il n’y a pratiquement au Cameroun de nos jours aucune famille chrétienne, qui ne compte  en son sein des fidèles pentecôtistes. C’est une situation qui divise aussi certaines familles dans lesquelles  les  églises réveillées  sont considérées souvent à tord mais parfois à raison comme des mouvements dangereux. Certaines personnes d’après plusieurs témoignages ont changé négativement après avoir intégré une église réveillée

Le  pentecôtisme a vu le jour en 1900 aux  Etats-Unis  à l’initiative du pasteur Charles PARHAM, un blanc raciste, membre du Ku Klux Klan. Le flambeau sera  néanmoins repris plus tard par Seymour WILLIAM, un noir américain qui va populariser le mouvement pentecôtiste aux Etats-Unis d’Amérique  notamment. A la vérité, Seymour WILLIAM n’est intéressé que par l’idée fondatrice du pentecôtisme qui  repose sur l’expérience du saint esprit, encore appelé le baptême  de l’esprit. Avant la naissance des véritables églises réveillées ou pentecôtistes, le pentecôtisme en lui même remonterait quant à ses origines à l’avènement de la pentecôte  décrite dans la bible. Quoiqu’il en soit, le mouvement pentecôtiste a été exporté en Afrique et au Cameroun  via le Nigéria, un pays limitrophe, au début des années 1950.

;-) Actes 1 : 8 « Mais vous recevrez une puissance, le Saint–Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

y.


Laisser un commentaire

© 2010 Fepef.com I Conception et graphisme : Dom Monhardt I Informations légales