Le chef-d’œuvre de Haendel : Le Messie

Posté le 30 décembre 2016 dans Spiritualité

;-) Source : evangeliquedubas-rhin.fr via aleteia.org

 

Bien que le Messie relate toute la vie de Jésus, il est de tradition aujourd’hui, d’interpréter cette œuvre pendant de le temps de l’Avent alors qu’elle était destinée, à l’origine, à être jouée durant la période de Pâques. Mais même si l’Avent est passé, ne boudons pas ce plaisir.

Le Messie est inconstablement l’oratorio le plus connu de Haendel. Composé d’un trait entre le 22 août et le 14 septembre 1741 à Londres, il connut un succès immédiat lors de sa première représentation en 1742. Cet oratorio raconte les grands épisodes de la vie du Christ, de sa naissance jusqu’à sa mort. Le texte, inspiré de la Bible, a été réalisé par le librettiste anglais Charles Jennens. À partir de 1750, l’oratorio est joué au bénéfice du Foundling Hospital, dans la chapelle de cette institution de bienfaisance, et repris chaque année en ce lieu. Haendel le dirigea 36 fois de son vivant et reversa les bénéfices de chacune des représentations.

Bien que le Messie relate toute la vie de Jésus, il est de tradition aujourd’hui, d’interpréter cette œuvre pendant de le temps de l’Avent alors qu’elle était destinée, à l’origine, à être jouée durant la période de Pâques. En raison de la longueur de l’œuvre, il est rare d’entendre l’intégralité en concert, et les chefs d’orchestre sélectionnent généralement qu’une partie selon le calendrier liturgique du moment.

Divisée en 3 parties, le Messie débute avec la prophétie de l’Incarnation, l’Annonciation et la Nativité. La seconde partie s’attache aux épisodes de la Passion, de la Résurrection et l’Ascension. Enfin, la dernière partie, plus courte, développe une réflexion sur le rôle rédempteur du Christ.

 

>> Lire l’article intégral : ICI


Laisser un commentaire

© 2010 Fepef.com I Informations légales